Le Monstre Enrageait, 2016

Pour cette série je m’inspire de la fin du livre Le Monstre Poilu d’Henriette Bichonnier. Dans ce dernier, qui a bercé mon enfance, un monstre terrorise tout un village. Après des événements rocambolesques le monstre entre dans une rage folle et fini par exploser. Sa chair se transforme alors en milliers de fleurs et papillons.

Naïvement j’aime à penser que même dans  les monstres de tout les jours, il peut y avoir quelque chose de merveilleux.

Léon, 2012

Cette œuvre évoque un passé qui ressurgit souvent. Omniprésent, parfois absent, il fait néanmoins partie de moi.

N’ayant aucun souvenir partagé avec Léon, je m’attache à des objets lui ayant appartenu pour construire du lien. Cela me permet de recréer mon histoire, de lui donner corps. De faire un constat de mon état actuel par rapport à elle.

​Un jour mon prince viendra... , 2012

Depuis leur plus tendre enfance on fait rêver les jeunes demoiselles avec des histoires de princes charmants, de dragons et de sorcières. Tant et si bien qu’à l’âge adulte certaines femmes attendent toujours leur preux chevalier.

Cette vision hétéronormée reste ancrée dans notre société mais pourtant ne la reflète plus trop.

Partant de ce constat j’ai eu envie de réaliser un objet qui rappelle des réminiscences de l’enfance. Il permet également d’observer objectivement le crapaud ou la grenouille enfermé dans son château et lui redonne sa place de batracien, ou bien de pouvoir les embrasser si on le souhaite!

Grâce à ce projet je rends hommage aux alliés secrets de nos jardins. Tapis dans un coin humide et sombre ils nous protègent des petites bêtes rampantes ou piquantes, qui font parfois peur.

Jus De Fraise, 2012

(hommage à une fleur)

Une petite pincée de sucre,

Un coup de fourchette,

Encore un peu de sucre,

Et on écrase.

Tu retirais des fraises ce nectar merveilleux

Cette délicate cadence reste gravée dans mes souvenirs et mes papilles.

Encore aujourd’hui je ne peux manger des fraises sans penser à toi et perpétuer cette tuerie sanguinolente.

Une Paire De Chaussettes?, 2011

Cette suspension a un nombre impair de chaussettes car il en manque toujours une ! Avec ce projet, j’ai eu envie de travailler autour du banal, de le mettre en lumière, et faire un clin d’œil aux personnes qui se battent quotidiennement pour porter les mêmes chaussettes.

Behind The Clouds,2016

Cette pièce rend un hommage aux belles paroles de ma mère pendant mon enfance. Lors de ma première expérience de la perte d’un proche, je me suis sentie dévastée,  vide et seule. A ce  moment ma mère m’a dit que si je trouvais un nuage rose dans le ciel, je devais le regarder et penser à la personne décédée. Cela afin de créer un lien et en quelques sorte me connecter avec cette personne afin de repenser aux bons moments partagés.

Aujourd’hui encore lors du lever ou coucher du soleil je me sens nostalgique et remplie de pensées bienveillantes.

The Ultimate Lucky Charm , 2016

Encore mieux qu’une patte de lapin ; un trèfle à quatre feuilles ; un fer à cheval ; ou l’envol d’une coccinelle; la jambe de licorne sera votre ultime porte bonheur… Si vous y croyez suffisamment!

Follow me

©Laure Fradin

Call

France:     +33607047205

  • Black Instagram Icon
  • Black Facebook Icon